Dans cet article nous allons voir la deuxième qualité essentiel d’un Leader: Le leader possède des connaissances et une compréhension générales

“Le courage d’un grand leader à accomplir sa vision vient de sa passion pas de sa position.”
John C. Maxwell

« Cet article fait suite à la série d’articles consacrée aux qualités d’un leader, ou comment devenir un leader efficace. Voici le lien vers l’article précédent »

Startup Stock Photos

Il est primordial que vous connaissiez et compreniez le fonctionnement de l’entreprise, sa vision ou sa politique, ses objectifs, sa stratégie, sa culture, son mode de fonctionnement et ses procédures. Même s’il n’est pas indispensable de maitriser les détails de toutes les fonctions (hormis bien entendu celles qui concernent directement votre domaine d’intervention), sans cette vue d’ensemble, il est impossible de diriger efficacement.
Le leader connaît la raison d’être de son organisation, de son département ou de son équipe, ses produits et ses services, ses objectifs et responsabilités.

Les qualités personnelles du bon leader
En votre qualité de meneur d’hommes, vous devez être capable de faire évoluer vos collaborateurs, sans redouter leur concurrence, et diriger une équipe sans abuser de votre autorité. Des qualités qui ne reposent pas sur le savoir-faire, mais sur le savoir-être.

Confiance en soi
Votre posture et votre attitude détendue sont le reflet de votre assurance intérieure. Vous êtes sûr du bien-fondé de votre vision, de votre projet. Vous assurez aux autres qu’ils ne peuvent que gagner à vous suivre.

Ouverture d’esprit
Vous devez être réceptif aux points de vue des autres et ouvert à leurs propositions. Soyez prêt à comprendre et à accepter la critique et la contestation de vos idées.
En apprenant à accepter les critiques, vous apprenez aussi à avancer en essayant de les tourner à votre avantage. C’est ainsi une opportunité d’étendre votre influence et autorité sur votre équipe.
Cependant, en bon leader, respectueux de sa vie privée et celle des autres, tenez-vous indifférent si les critiques touchent votre vie privée. Pour vous en prémunir, évitez la familiarité excessive, tout en préservant respect et convivialité.

Intégrité et loyauté
N’essayez pas de duper les autres en livrant de fausses informations ou des promesses creuses pour obtenir leur adhésion.
Exprimez vos idées honnêtement sans dominer, humilier ou dénigrer l’autre.

En outre, un projet, et à plus forte raison un changement, implique des impacts sur la vie professionnelle, mais également, personnelle des personnes impliquées. Elles ont donc besoin d’être rassurées du fait que tous les facteurs seront pris en considération de manière équitable, dans toute prise de décision.

Esprit de décision
Votre équipe a besoin de faire bouger les choses et n’a certes pas besoin d’indécis.
Attention, esprit de décision ne signifie pas précipitation. Il n’est pas question de la vitesse de prise de décision, laquelle doit être proportionnelle à l’importance de la décision, de ses impacts possibles, ainsi que du volume d’informations à prendre en compte dans la réflexion.
L’esprit de décision consiste plutôt à savoir prendre de bonnes décisions, tout en ayant confiance en votre propre jugement, une fois que toutes les options ont été envisagées et étudiées minutieusement, puis de s’y tenir.

Animation
Le tempérament du leader doit inclure une forte capacité d’animation de groupe, ainsi qu’une aptitude à présider une réunion.
Un grand timide peut avoir des difficultés pour être leader, car il est important de transmettre les informations nécessaires au sein de l’équipe et d’animer les échanges.
Communiquez sans cesse avec vos collaborateurs. N’attendez pas les réunions. Mettez-vous le plus proche d’eux physiquement et psychologiquement pour les soutenir à tout moment, en tant que véritable leader, responsable et capable d’animer sans cesse son groupe.

Sociabilité
En leadership, toute personne est une source de richesses considérables. La sociabilité est la clé d’une bonne relation. Elle donne accès au cœur des autres. À bas la susceptibilité, non à l’agressivité et à l’égoïsme. Ces 3 facteurs constituent des blocages à l’épanouissement des bonnes relations.
Certes, les occasions de s’emporter arrivent. Sachez que la violence verbale ne se limite pas à lancer de mots injurieux. Mais le ton et la manière de s’adresser aux collaborateurs peuvent devenir blessants. Peut-être que votre interlocuteur encaisse calmement, mais cela ne guérit pas la blessure !
L’agressivité induit toujours des conséquences regrettables. Un bon leader gère les cas conflictuels par le dialogue dans le calme.

Générosité
Le vrai leader, c’est celui qui cherche à réaliser un objectif de groupe. C’est celui qui sait partager. C’est celui qui écoute ses collaborateurs. Un leader ne pense jamais à arriver à ses fins par ses seules initiatives. Il mène toujours favorablement son équipe. Et son succès, c’est le succès de son équipe.
Sortez du cercle vicieux de l’égoïsme ! Ne tissez pas des relations, uniquement pour en tirer des avantages personnels matériels ou immatériels comme le prestige. Souciez-vous de votre équipe réellement et constamment. Pour assurer un partage avantageux et équitable, une écoute active peut aider.

Esprit d’équipe
L’aptitude à travailler en équipe est, cela va sans dire, fondamentale, car personne ne peut réussir tout seul. L’ancienne notion selon laquelle le leader est “le sommet de la pyramide” est désormais obsolète
Le leader sait s’entourer d’une équipe avec qui il reste en contact, même s’il ne travaille pas toujours forcément en étroite collaboration avec elle au quotidien. Il lui permet d’agir en leur apportant un support technique, une aide émotionnelle, et en la tenant informée de ses résultats.
Il s’efforce constamment d’obtenir l’adhésion, la collaboration et l’appui de ceux qui sont impliqués dans l’organisation ou dans un projet particulier.

Sens de l’organisation
Une bonne planification et une bonne organisation sont la base de la réussite.
Pour ce faire, vous dresserez un calendrier et ferez des comptes à rebours en fixant les dates butoirs. Distinguez toujours les priorités et apprenez à mettre en pratique le dicton : “Ne remettez pas au lendemain ce que vous pouvez faire le jour-même”.
Chaque fois que vous achevez une tâche, n’oubliez pas de la rayer de votre liste, ce petit geste vous apportera une sensation de satisfaction et vous redonne un bon élan pour continuer. À la fin de la journée, voyez déjà ce qu’il y a à faire le lendemain, cela vous évitera une perte de temps et vous permettra d’anticiper.
Focalisez votre énergie, votre temps, vos ressources sur un objectif à la fois, ainsi, vous réussirez mieux. Cela reste valable quoi que vous fassiez, bien que cela ne s’inscrive pas dans les tâches professionnelles ou managériales. À vouloir réaliser trop de tâches en même temps, soit elles ne sont jamais ou mal exécutées, soit vous vous embrouillerez complètement. Et finalement, vous avez gaspillé énergie et ressources financières, sans parler de votre temps !
Restez toujours méthodique. Si vous estimez qu’une tâche est importante, tâchez de ne pas vous interrompre en pleine exécution. Faites-vous respecter poliment pour une indisponibilité passagère. Cela vous aidera à focaliser votre attention sur une tâche à la fois, et vous verrez, vous serez plus efficace !

Cliquez ici pour découvrir plus en détail la troisième qualité des Leaders: Le Leader Développe ses compétences de leader

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation